mardi 15 avril 2014

Faire ses semis: Le repiquage



Le repiquage est une étape charnière et délicate qui consiste à transférer les plantules, de leurs cellules de germination à un pot plus grand (+/- 4 pouces) dans lequel on ajoutera un substrat (terreau) plus riche. Ici, l'utilisation d'un terreau à rempotage est tout à fait appropriée. Personnellement, j'aime bien ajouter un petit supplément de type croissance à base de farine de crabe et d'algues marines (Bio Nord), question de m'assurer d'un bon taux de calcium et de phosphore, tous deux destinés à stimuler la formation des racines. 

Alors, votre terreau est prêt et vos pots (vous en avez suffisamment?) sont tous identifiés (ou vous avez suffisamment de languettes pour les planter au fur et à mesure dans les pots fraîchement remplis). Rappelez-vous qu'il n'y a rien qui ressemble plus à un plant de tomate qu'un autre plant de tomate et que mis à part les variétés dite à feuilles de patate, une feuilles de tomate, c'est une feuille de tomate. 

Le terreau de vos plantules est humide, sans plus; trop sec il s'effritera, trop humide, il s'effouarera...Votre terreau de rempotage aussi doit être humide.

Vous avez suffisamment de plateau pour y déposer vos pots, puisque tout comme pour les semis, il est préférable d'arroser les plants par le dessous, question de stimuler la formation de racines en profondeur. Remisez les tapis chauffants, leur rôle est terminé pour la saison.

Déposer une petite poignée de terre dans le fond de chaque pot.

Retirer chaque plantule de sa cellule en procédant ainsi: Tout en tenant la plantule par la base de sa tige, presser délicatement la cellule de façon à en dégager les racines et à pousser la motte de terre vers le haut. La tige n'est pas une poignée, mais on peut s'en servir pour dégager le plant en la tirant aussi légèrement vers le haut. Quand la motte de terre-racine sera bien dégagée, le plant sortira aisément, sans forcer. L'important, c'est la racine, si une partie de la motte de terre reste dans la cellule ou tombe pendant le transfert, ce n'est pas grave et vous n'avez pas besoin de tenter de la récupérer.

Tenez toujours la plantule par la base de la tige et toujours avec délicatesse, ayez des mouvements lents et précis. Déposez la plantule profondément dans le pot en ne conservant que le bouquet de première vraies feuilles à la surface de la terre, ce qui implique que presque toute la tige sera éventuellement enfouie. Si votre éclairage était adéquat, les tiges de vos plantules ne devraient pas excéder 2 pouces. Si les tiges sont plus longues, c'est parce que je n'ai pas fait de topos sur la hauteur à laquelle placer les rames de néons et que, par définitive, elles étaient trop hautes...désolée, prochain billet: Faire ses semis: L'éclairage.

Mais poursuivons... La base de la motte de racines est installée bien au fond de votre pot sur une couche de terre de moins de 1 pouce et idéalement, le sommet de votre plantule excède de peu la hauteur du pot Tout en maintenant la plantule bien droite au centre du pot, à l'aide de votre autre main, remplissez le pourtour de cette dernière avec du terreau à rempotage. Quand le pot sera plein (la plantule devrait se tenir d'elle-même), tapotez légèrement le fond du pot avec la paume de votre main et ajoutez du terreau au besoin. Le résultat devrait ressembler à la photo ci-haut. 

Si vos tiges sont très courtes, il faudra peut-être mettre plus de terreau au fond du pot avant de repiquer vos plants, mais à l'inverse, si vos tiges sont très longues, il faudra tout de même compter au moins ½ pouce de terreau neuf au fond du pot. 

Pourquoi enfouir les tiges? Les tomates, et dans un moindre cas les aubergines, ont la propension à produire des racines le long de leur tige, en autant qu'elle soit enfouie ou en contact étroit avec la terre, ce qui leur permet d'être plus stables en plus d'augmenter leur capacité à absorber l'eau d'arrosage, donc les nutriments contenus dans le terreau. En enfouissant les plants dès leur premier stade de croissance, on stimule la formation de ces racines et on s'assure d'obtenir des plants solides et vigoureux tout au long de la saison. Nous verrons plus tard, au moment de la plantation, que nous allons, encore une fois, stimuler cette propriété de ces 2 solanacées à produire des racines le long de leur tige.

Lorsque tous les plants ont été repiqués, déposez les pots dans les plateaux et glissez-les sous les rames de néons en prenant soin de positionner ces dernières à une distance d'environ 1 pouce au-dessus des feuilles. Trop haut, l'éclairage est insuffisant et force les plants à allonger leur tige pour aller chercher la lumière, trop bas, la chaleur diffusée par les néons risque de brûler les jeunes feuilles en formation.

Si votre terreau était franchement humide, attendre que la surface de ce dernier ait palit avant d'arroser. Si ce dernier était tout juste humide, versez ¼ pouce d'eau au fond des plateaux et laissez la nature faire son oeuvre.

La suite: L'éclairage et autres informations sur la croissance des plant.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire