jeudi 25 février 2016

Coeur de cerf, la suite...


L'avantage ou le désavantage de vivre seul, c'est qu'en plus de me nourrir la plupart du temps de restants de tournage, je dois aussi manger mes propres restants; c'est comme des restes de restants que je transforme pour en faire de nouveaux restants; clair? En fait, parfois j'ai tellement de séquences à un restant que je ne me rappelle même plus quel était le plat originel.

Alors voici le coeur de cerf dans sa deuxième version: Ragoût de coeur de cerf aux chanterelles, légumes racines et chipotle. La version trois sera probablement une soupe à l'orge, coeur de cerf et topinambours.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire